La Chasse

C’est un jour pour … aller à La Chasse

Un paysage automnal du côté du Danemark, de la Suède, par là-bas.

Les feuilles rouges jonchent le sol de la forêt dans laquelle les cerfs se baladent, insouciants, en pleine période de chasse ; les hommes, aux aguets, attendent le bon moment pour presser la détente.

Le destin d’un homme. Lukas vit seul avec sa chienne, Fanny, depuis que sa femme l’a quitté et lui a interdit de voir son fils. Lukas est un chasseur, comme tout homme en âge de l’être dans son village ; sinon il travaille au Kindergarten (jardin d’enfants).

Un jour, Klara, la fille de son meilleur ami, glisse quelques mots à la directrice, une anecdote inventée, employant des termes qu’elle n’a pas même encore l’âge de comprendre. Lukas est accusé d’abus sexuel.

Débute une terrifiante chasse à l’homme.

Lukas devient la cible de tous les villageois, de ses amis, de ses frères, de ses pères. Les enfants propagent la « bonne » parole ;  la rumeur enfle.

Humilié, haï, trahi, désemparé. Aucun mot ne semble assez fort, assez lourd de sens pour correspondre à ce que peut ressentir cet homme qui tente de sauver sa dignité d’homme malgré tout.

Car peu importe que la justice l’innocente, le mal est fait.

Impuissant, le spectateur est submergé par l’injustice et est réduit à accepter le sort de cet homme réduit à la violence par les autres.

Ce film, porté par le jeu magistral de Madds Mikkelsen –Prix d’interprétation masculine à Cannes en 2012– est une pure merveille au goût amer, d’autant plus dur à avaler que l’injustice présentée à l’écran existe dans nos sociétés.

La parole de l’enfant ne sera jamais remise en cause, malgré ses tentatives de rétractation; il n’y a pas la moindre place pour la présomption d’innocence. Dans cette commune, la justice ne fait plus la loi, ce sont les hommes. Un retour au règne animal.

Les années passent, les saisons aussi. L’automne est de retour et le cerf est toujours autant vulnérable .

Une oeuvre poignante, violente, mise en valeur par la beauté des paysages, le jeu des acteurs danois et la finesse du scénario et de la réalisation menée par Thomas Vinterberg.

Pour ceux qui ne sont pas effrayés à l’idée d’en prendre plein les mirettes, à voir absolument.

La Grande Blonde

La Chasse de Thomas Vinterberg,

actuellement dans toutes les bonnes salles de cinéma

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s