Rachel Claudio

C’est un jour pour …. Découvrir Rachel Claudio

A l’heure où l’on peut compter les femmes «rappeuses» américaines sur les doigts d’une main, quand il faut d’abord se mettre d’accord sur le fait que ce sont oui ou non des «rappeuses», Rachel Claudio est cette femme qui sort du lot.


Que signifie être une femme «hip-hop» aujourd’hui ?

 Rachel Claudio est chanteuse, interprète, productrice. Australienne aux origines italiennes, elle réside sur Paris depuis 2006 et nous a livré sa première mixtape «Claudiography» en juin dernier.

 Aussi éclectique que ses origines, Rachel Claudio nous enchante par sa voix sublime et son style musical. Elle étonne et détonne par sa puissance vocale et son charisme. Fille du hip-hop et de la soul, elle sait s’entourer des meilleurs producteurs et beat-makers : Steve McKie, beatmaker de Jill Scott, ou Erik Rico, producteur de Tupac ou Jurassic 5. Elle sait également s’entourer d’artistes de renom, avec qui elle n’hésite pas à partager sa force et sa mélodie : magnifiques «Nouvel Automne» et «Zetwal Box» sur le projet BT2.0 de Vicelow .

Quand on la voit monter sur scène, on ne s’attend pas à la claque que l’on s’apprête à recevoir. Grande et belle rousse, Rachel Claudio est très loin des clichés véhiculés sur les rappeuses, présentant une certaine timidité devant son public lorsqu’on lui tend le micro. Mais dès lors qu’elle s’en empare, la chanteuse se transcende. On sent peser sur la salle un silence admiratif devant sa performance vocale ; et petit à petit, elle fait bouger la salle en rythme, par son rap puissant, original, éclectique.

Rachel Claudio fait partie de ces artistes entiers qui transmettent toute leur énergie sur scène. Elle est ouverte à tous les styles et se situe dans un perpétuel dialogue avec les autres, avec sa propre musique, voire sur certains morceaux, avec sa propre voix (magnifique «Pablo Picasso» sur scène comme sur la mixtape).

Elle ne se revendique pas «rappeuse» ; elle essaie juste «d’apporter autant de sens» qu’elle peut «à la vie» par sa musique. Elle a grandi dans la soul, le hip-hop, le rap et s’est appropriée ces univers dans lesquels elle évolue sans aucune prétention.

Selon moi, Rachel Claudio est la femme «hip-hop» par excellence de nos jours.  Elle ne s’interdit rien ; elle possède une prestance impressionnante et un talent exceptionnel ; sur scène, elle fait preuve d’une très grande générosité et multiplie les collaborations avec les plus grands comme avec les moins grands pour partager son amour de l’art.

Proposant sa mixtape à la fois en téléchargement libre sur son site (rachelclaudio.com), ou en téléchargement légal sur iTunes, elle se permet le luxe suprême de simplement faire la musique qu’elle aime.

A se procurer pour les amateurs de bonne musique ou les petits curieux. Et à découvrir absolument sur scène le vendredi 7 décembre à la Bellevilloise (Paris 20e), accompagnée des Sages Po’, de Vicelow, Beat Assaillant ou encore de Sly Johnson.

          La Grande Blonde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s