SAY WAAAAT?

C’est un jour pour… se pencher sur le sound system

affiches-say-watt La Gaité lyrique a accueilli du 2 juin au 25 août la sympathique exposition « Say watt » consacrée au sound system. L’occasion de découvrir comment le sound system s’est décliné selon les pays et les époques.

Mais, le sound system, c’est quoi ?

L’expression apparaît dans les années 50 dans les ghettos jamaïcains et américains pour désigner une « discothèque ambulante » ou une fête de rue animée par des DJ à renfort de platines et de hauts parleurs. Avec les années, le terme recouvre un sens plus large avec la généralisation des « free parties » à travers le monde. Il désigne désormais les « appareils sonores » permettant de diffuser de la musique tels que la sono, le pico, « la machine de son », selon les pays.

Say Watt ? La rue-monde du sound system

Bien qu’elle puisse sembler peu fournie matériellement, l’exposition nous fait découvrir de nombreuses déclinaisons de la culture du sound system. Elle nous montre comment chaque pays a su s’approprier l’appareil sonore pour en faire un élément central de sa culture. Un film diffusé au début du parcours fait le tour du monde du sound system avec des images venues du Kenya, de l’Angleterre, du Brésil ou encore de la Colombie. Le sound system donne lieu, selon les cultures, à de multiples bricolages dignes de véritables ingénieurs du son. Certains munissent leurs voitures de hauts parleurs gigantesques reliés à leurs platines tandis que d’autres les fixent à leurs vélos jusqu’à les rendre trois fois plus lourds. L’objet sound system devient un motif à l’innovation et s’installe dans le quotidien de cultures très diverses. soundbikes

Quand le sound system devient art

L’exposition nous montre ensuite comment le sound system est progressivement devenu le moteur de différents artistes. Il permet notamment au dessinateur Wilfred Limonious de créer des pochettes d’albums, des posters ou des affiches bien particulières, empreintes d’humour et d’impertinence, aux couleurs de la Jamaïque. « Say Watt » offre à l’artiste une véritable rétrospective à titre posthume, avec des dizaines de pochettes d’albums et d’affiches exposées. Ses dessins nous transporte dans les « free parties » des ghettos jamaïcains et nous font presque entendre la musique avec les mouvements des personnages, les couleurs, et les quelques phrases d’argot. MB90417W595va_-_original_stalag_17-18_and_19_2 Les Ghetto blasters ou les boomboxes ont également inspiré des artistes du Bronx, tel que Lyle Owerko qui immortalise ces appareils old school  avec ses photographies dans « The Boombox Project ». Ces « machines à son » sont érigées au rang de reliques que tout amateur de musique se doit de vénérer. Elles sont à l’origine des blocks-parties et du mouvement hip-hop et demeurent aujourd’hui encore des symboles de cette musique. website Enfin, l’art contemporain s’est lui aussi inspiré de la culture sound system avec des artistes tels que David Renault ou Dub Iration. L’exemple le plus original et ludique de l’exposition est sans nul doute la création d’Alexis O’hara, qui réalise un igloo entièrement fait de hauts parleurs et de micros. Lorsque l’on s’installe dans cet habitat improbable, les micros mis à notre disposition nous permettent de jouer, comme des enfants, avec les échos de nos voix.

Squeeque« Squeeeque! L’igloo improbable »

Ainsi, « Say Watt » nous transporte dans un univers dont on pensait tout connaître, mais qui en réalité regorge de mystères. L’exposition nous fait voyager des ghettos jamaïcains, véritables racines de la culture sound system, jusqu’à l’art contemporain, en montrant progressivement toutes les cultures et artistes qui ont été inspirés par ces machines. Guidés par des rythmes entraînants, les visiteurs ne peuvent qu’apprécier d’un pas dansant leur introspection dans le monde sound system. Alors que l’apogée des écouteurs et des casques audio prône une individualisation de la musique, l’exposition « Say Watt » nous invite plus que jamais à faire partager notre goût pour cette nourriture universelle.

Marie Lou Kukiche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s