Interview Darryl Zeuja – Innercity

C’est un jour pour… écouter Innercity !

Les deux compères du groupe 1995, Hologram Lo’ et Darryl Zeuja (Areno Jaz) nous proposent un EP urbain « Innercity » où ils parlent de la ville sous toutes ses coutures : depuis les toits parisiens, mais aussi à l’abri des regards au fin fond des sous-sols grisâtres. Nous avons rencontré l’un de ces deux conteurs urbains, Darryl Zeuja, qui nous raconte la genèse du projet, mais qui nous parle aussi un peu de lui.

 

INNERCITY PHOTO

C’est un jour pour : Hello Darryl, Areno ? En fait, on s’y perd avec tous ces pseudonymes, tu nous expliques ce dédoublement de personnalité ?

Salut, j’ai toujours eu plusieurs alias, c’est une sorte de jeu entre nous dans 1995 à qui se trouvera le meilleur nom. Du coup, c’est clair que c’est pas simple de faire la différence parfois alors j’ai choisi Darryl Zeuja qui me correspond bien je trouve.

CUJP: Alors, pour commencer, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? (d’où tu viens, ton parcours, ta formation, etc.)

Je fais partie du groupe 1995, avec qui j’ai commencé vers 2007 on a sorti 2 maxis 8 titres, La Source et La Suite entre 2011 et 2012, suivis de notre premier album Paris Sud Minute en décembre 2012. Avant notre second EP La Suite, j’ai sorti mon premier EP solo Alias Darryl Zeuja sur mon label Jihelcee Records. J’ai ensuite monté le groupe XLR avec qui j’ai fait l’album Rue Du Bon Son en 2013 et me revoilà avec un nouvel EP, Innercity, entièrement produit par mon frangin d’un autre engin Hologram Lo’ !

CUJP: Comment tout a commencé pour toi dans le rap? (rencontres, projets, etc.)

Tout a commencé quand j’en ai eu marre d’attendre que des disques bien sortent et que j’ai décidé de les faire moi-même ! Ensuite, en peu de temps, avec la chance et le hasard j’ai rencontré Alpha Wann, Nekfeu, Sneaz, Hologram Lo’ et Fonky Flav’ avec qui je forme le groupe 1995.

Innercity

CUJP:  On t’a donc découvert avec 1995, tu as ensuite fait sensation avec ton EP « Alias Darryl Zeuja », aujourd’hui on te retrouve avec Lo’, pour le projet « Innercity » en duo, plutôt éloigné d’1995, pourquoi ? Tu peux nous présenter ce projet ?

Lo’ faisant aussi partie d’1995 c’est pas si éloigné que ça ! Justement il y a plusieurs facettes musicales au sein même d’1995 et notre duo avec Lo’ en fait partie. Ça faisait longtemps qu’on avait envie de bosser un truc ensemble parce qu’on aime ce que chacun fait donc c’était très naturel, en plus on se connaît bien du fait qu’on soit déjà dans le même groupe à la base. C’est un projet qu’on a pensé vraiment à l’avance et on a pris environ deux ans pour le concrétiser. On est tous les deux très inspirés par la ville donc on a voulu pousser l’idée à fond, même les morceaux qui ne parlent pas de la ville directement ont un lien avec elle, même si c’est très discret. On a vraiment pensé ce disque comme un tout.

CUJP: Avec certains sons, on a l’impression d’un EP axé sur la détente et le chill tranquille, (on pense notamment aux tracks « Quoidneuf » et « Introduction »), c’est l’effet que vous vouliez donner ? Deux Mc’s plutôt paisibles ? 

Hologram Lo’ s’occupe de la musique et moi j’écris les textes, c’est effectivement une ambiance qu’on partage et qu’on veut faire partager. Après, tous les morceaux ne sont pas dans la même ambiance j’ai vraiment essayé que chaque son ait sa place bien précise dans le disque et qu’il ait une ambiance propre.

CUJP : On retrouve aussi beaucoup de passages parlés dans votre EP, des voix-off qui nous rappellent les sons d’IAM ou Oxmo et qui donnent un style narratif à l’EP, vous trouviez que c’était un élément important à glisser dans vos tracks ? Pourquoi ce choix ?  

Oui je trouve ça important qu’il y ait une certaine réalisation dans un disque. En l’occurrence les dialogues de film tout au long de l’EP viennent du même film et du même personnage. J’avais l’idée en tête avant de commencer l’EP et puis quand j’ai eu fini les sons et que j’ai vu le film, plein de dialogues collaient vraiment bien à certains morceaux, donc on les a pris ! Je trouve que ça apporte de la profondeur à la musique d’une part, mais aussi au discours d’une autre, ça montre que tu peux retrouver chez les autres des choses que tu n’aurais pas dit ou du moins pas de la même manière. J’aime bien cette idée.

CUJP: Et de quel film s’agit-il ?

Il s’agit d’un film pas très connu, écrit, réalisé et produit par Vin Diesel qui s’appelle STRAYS. C’est l’histoire d’un mec qui deale un peu, qui fume avec ses potes, qui sert plein de meufs, etc. Un jour, il rencontre une fille, décide de changer de vie et de se poser. J’ai vraiment bien aimé les différentes thématiques abordées dans le film, il y avait pleins de phrases qui collaient de près ou de loin aux morceaux que j’écrivais, donc on a repris plein de passages du film pour illustrer les morceaux.

CUJP: Le thème de l’indépendance de votre rap revient aussi beaucoup dans vos chansons, pourquoi ? 

Je pense qu’il est important de contrôler un maximum ce que l’on fait, surtout dans un milieu comme la musique, où tout le monde veut mettre son grain de sel et souvent aux dépens de l’art. Alors je me bats pour avoir le contrôle de ce que je propose, d’une part artistiquement, mais aussi et surtout buisnessment parlant, je pense que la liberté artistique découle de ça. Il me parait important de le dire ou de le rappeler et aussi de donner de la force aux gens qui essaient de faire leur truc.

CUJP: Tu nous expliques le titre « Innercity »? 

Innercity vient tout simplement du mot centre-ville en anglais. J’ai toujours aimé ce mot, il se rattache à plein d’idées ou d’images que j’aime bien. Ce projet c’est une sorte d’hommage à la ville de la part de mecs qui y ont passé des bons moments comme des mauvais !

CUJP: Du point de vue de l’écriture, comment cela se passe pour toi, dans quelles conditions est-ce que tu travailles tes textes ? 

Je ne pense pas avoir de méthode précise, ce n’est pas ce que je recherche. Même si je suis la plupart du temps chez moi avec de quoi fumer, deux litres de thé glacé à la pêche, des heures devant moi et un bon son qui m’inspire. Parfois, je freestyle juste toute la journée dans me tête sans rien écrire et quand j’ai un morceau à faire j’ai déjà plein d’idées. C’est surtout beaucoup de réflexion pour moi sur comment le dire, pourquoi le dire ou pour qui. J’essaie de faire en sorte que mon truc soit utile aux gens.

CUJP: Et quelles sont tes plus grosses influences musicales ? (tous styles confondus)

C’est pas évident de simplifier mes influences comme ça. Je dirais exhaustivement Curtis Mayfield, Brian Auger, Bob James, Jay Z, Nas, Tribe Called Quest, Asap Rocky, Eminem, Rakim, Mannfred Mann, Gong, Soft Machine, Com Truise, Para One, Move D, Etienne de Crécy, Dany Dan, Flynt, 20Syl, Hifi, Le Rat Luciano, The Crusader, Norman Withfield … C’est infini tout ça.

CUJP: Selon toi, quels sont les plus beaux projets de 2014 (EP, albums, français et étrangers) ? 

Pour ma part les plus beaux projet de 2014 seraient le EP de Lomepal Seigneur que je trouve très musical et il y a de très jolies choses dans les textes aussi. Et puis le EP solo de Hologram Lo’ Deeplodocus qui est donc un EP instrumental sur lequel ça me fait plaisir d’entendre la musique de Lo’ tout seul sans qu’on vienne tout gâcher avec nos raps !

CUJP: Bon et qu’est-ce que tu nous annonces pour la suite ? De nouveaux projets, des scènes de prévues ? 

Pour l’instant on va défendre ce projet comme on peut, il y a un nouveau clip qui arrive pour bientôt et on a aussi prévu de faire quelques scènes pour défendre nos couleurs on organise ça vous serez tenus au jus !

CUJP: Pour finir, pour toi, C’est un jour pour quoi aujourd’hui ? 

Aujourd’hui c’est un jour pour … écouter mon disque !

Propos recueillis par Marie N.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s