Le mot du jour : « Noël »

NOËL

Au Moyen Âge, «Noël» ne se contentait pas de désigner une fête : c’était le cri de réjouissance poussé par le peuple pour saluer un événement heureux. «Noël !», «Noël !» clamaient ainsi quelquefois les habitants pour témoigner de leur joie. Le sens de l’interjection est aujourd’hui perdu, mais Noël reste foncièrement attaché à l’événement heureux. Loin d’être neutre, Noël se teinte des connotations affectives de l’exclamation : «Bientôt Noël !», «Noël arrive à grands pas !», «Fêtons Noël !».

Étymologiquement, Noël vient de l’adjectif latin natalis, «de naissance, relatif à la naissance», qui renvoie au natalis dies, c’est-à-dire au jour de la naissance, en particulier le jour où naquit le Christ. En ancien français, le nael – ancienne forme de «noël» – désigne le jour de la naissance. Les Chrétiens n’oublient pas cette origine étymologique du mot qui leur rappelle que Noël, plus qu’une fête, est un rite sacré destiné à commémorer la Nativité.

Aujourd’hui, l’origine chrétienne de Noël n’est plus tant perçue dans un monde qui, globalement, a évacué toute transcendance. Avant d’être associée par les Chrétiens à la naissance de Jésus, Noël était, du reste, une fête païenne, plus particulièrement romaine, qui célébrait le retour du soleil après le Solstice d’hiver. Plutôt que de supprimer la fête païenne, les Chrétiens choisirent de la christianiser afin de ne pas bouleverser complètement des habitudes culturelles anciennes et bien enracinées. Les symboles traditionnellement associés à Noël se sont ainsi maintenus même s’ils ont profondément changé de sens. Le sapin de Noël, par exemple, ne rappelle plus à ceux qui l’installent dans leur salon aujourd’hui l’origine gauloise d’un culte rendu à l’arbre en l’honneur de la nature.

10864146_10205635589628676_352474667_oLes connotations religieuses de Noël se sont progressivement perdues si bien que Noël a pu devenir une fête essentiellement commerciale. Lié à des enjeux économiques, Noël a fait l’objet d’une captation – presque d’une prédation – qui en a profondément altéré le pouvoir symbolique. La magie de Noël s’est ainsi dissoute au contact du monde de la finance. Il n’en demeure pas moins que Noël a su conservé son pouvoir d’enchantement. La raison principale en est qu’il reste associé au monde de l’enfance, vécu comme un âge d’or. Le mythe du père Noël continue d’émouvoir l’adulte que nous sommes devenu. L’expression «croire au père Noël» renvoie à cet âge primitif caractérisé par la naïveté.

La question mérite cependant d’être posée : faut-il avouer à l’enfant que le père Noël n’est qu’un mythe, un fantasme destiné – entre autres – à alimenter la tirelire du profit ? On gagnerait sûrement à dessiller les yeux des enfants pour leur exposer la vérité. Il s’agirait moins de leur dire que la magie n’est pas de ce monde que de les inciter à voir que le monde est en lui-même magique ; qu’il n’existe pas de «sur-nature» – de «sur-naturel» – mais simplement une nature, capable tout autant de provoquer l’émerveillement.

Noël vit en définitive de paradoxes : à la fois rituel sacré et fête commerciale, moment de convivialité et jour de dispute, célébration magique et période de profit. Il serait dommage de laisser la dimension économique de Noël soustraire cette fête à son fond syncrétique qui réunit des imaginaires variés et contribue à la maintenir vivante et féconde. Conformément à son étymologie qui renvoie à la naissance, Noël invite au fond chacun à se réinventer à l’approche de la nouvelle année. C’est pourquoi l’on peut dire que Noël constitue un seuil où l’être se métamorphose : il y a ainsi un avant et un après Noël.

Petrus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s