L’abécédaire des Festivals de l’été

MÊME SI LE TEMPS PLUVIEUX A DU MAL À NOUS EN CONVAINCRE, LA SAISON DES FESTIVALS VIENT DE DÉBUTER POUR RAVIR NOS OREILLES EN MAL DE DOUCEUR. LE WEEK-END DERNIER A EU LIEU LA VILLETTE SONIQUE, AMORÇANT UNE PÉRIODE CHARGÉE EN MÉLODIES ENTRAÎNANTES, DÉHANCHÉS ENDIABLÉS, NUITS BLANCHES & GUEULES DE BOIS.

B comme… Big Festival

9- 17 juillet
Biarritz

BIG Fest

En deux mots

Cette année ce tiendra la 8ème édition de ce festival basque qui propose d’allier musique, soleil et plage.

Les bonnes raisons de s’y pointer

On est étonné de la qualité et diversité de la prog’ : Synapson, Pharrell Williams, The Chemical Brothers, Vitalic, The Prodigies, Acid Arab, Casseurs Flowters, The Kills… Que du beau monde en perspective, à écouter les pieds dans l’eau en prime !

Les raisons de l’éviter

D comme… Dour

13 au 17 juillet

En deux mots

Créé en 1989, Dour est devenu en quelques années l’événement de l’été en Belgique francophone, une véritable institution. C’est LE festival de l’été pour tout festivalier qui se respecte. Avec ses 5 jours de concert non-stop, préparez-vous à en prendre plein les oreilles sur l’une des 9 scènes que comporte le site.

En 2015, le festival a accueilli près de 228.000 festivaliers, reconnaissable à leur fameux cri : DOUREUUUH !

On notera le gros avantage financier : 150 euros les 5 jours ! (Et camping inclus)

Les bonnes raisons de s’y pointer

Le line-up donne le tournis : Boys Noize, Fakear, Deluxe, Four Tet, N’to, Jeanne Added, Yung Lean, Oxmo ou Band of Skulls… Et tant d’autres encore. Assurément de nombreux dilemmes en vue…

Les raisons de l’éviter

Il n’y a AUCUNE raison d’éviter ce festival.

F comme… Fnac Live

20 – 23 juillet
Parvis de l’Hôtel de Ville – Paris

FNACLIVE2016visuel.grandHD.date.RVB

En deux mots

Le Fnac Live occupe le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris depuis quelques années déjà (6 ans pour être précis), à grands coups de programmations éclectiques et toujours étonnantes. Chaque édition nous permet de découvrir de jeunes talents, mais aussi d’écouter de belles têtes d’affiche.

Les bonnes raisons de s’y pointer

C’est GRATUIT. Et oui, loin de ses concurrents parisiens qui affichent des prix souvent mirobolants, le Fnac Live est 100% gratuit avec une grande scène en plein cœur de la capitale. L’occasion d’écouter vos artistes préférés au détour de vos flâneries estivales en bord de Seine. La prog’ de cette année est également très alléchante, bien qu’elle n’ai pas encore été totalement dévoilée. On notera la présence du groupe de soul- pop Jungle, parfait pour se déhancher au soleil; le groupe Balthazar dont l’album Thin Walls nous a épaté ; Fakear et ses bonnes mélodies électro ; le trio féminin A-WA ; le loufoque Philippe Katherine toujours étonnant en live ; Odezenne et ses textes rap bien sentis et bien d’autres.

Les raisons de l’éviter

On ne vous dira pas de l’éviter, mais simplement d’être prévoyants : les concerts du soir sont souvent très attendus, donc veillez à arriver tôt pour pouvoir en profiter en toute tranquillité. A noter : la Scène du Salon se trouve dans les magnifiques intérieurs de l’Hôtel de Ville, mais là encore, soyez prévoyants et retirez vos billets gratuitement dans les magasins Fnac à partir du 20 juillet.

N comme… Les Nuits Secrètes

29 au 31 juillet
Aulnoyes – Aymeries

En deux mots

Le festival populaire du Nord par excellence. Crééé en 2002 sous le nom d’Estivales, ce n’est que l’année suivant qu’émergeront les Nuits Secrètes. Petit à petit, sans faire de bruit, le festival s’est fait un nom dans le paysage musical estival français au point de concurrencer certains grands noms.

Les Nuits Secrètes sont le rendez-vous incontournable des festivaliers lillois, parfait pour garder le rythme entre le festival de Dour et le Cabaret Vert. Cette année, la programmation est encore au rendez-vous : Mr. Oizo, The Shoes, Selah Sue, Feu Chatterton ! Odezenne ou encore Vitalic viendront ambiancer la commune d’Aulnoye-Aymeries. En bref, un festival de centre-ville comme on les aime.

Les bonnes raisons de s’y pointer

Outre l’ambiance incroyable du camping, où la fête ne s’arrête jamais, les Nuits Secrètes reposent sur un concept original. Tous les ans, des concerts intimistes sont organisés dans des endroits tenus secrets. Les surprises sont souvent au rendez-vous : il faut oser monter dans un bus sans savoir où il vous mènera. Un voyage en terre inconnue qui fait le charme de ce festival.

Les raisons de l’éviter

Le charme des Nuits Secrètes résidait, il faut aussi se le dire, dans sa gratuité. La grande scène ouverte aux quatre vents assurait une belle mixité sociale. L’édition 2016 et son ticket d’entrée à 30 euros la journée ou 50 euros les 3 jours viendra sans nul doute briser cette belle ambition…

P comme … Pukkelpop


du 17 au 20 août
Belgique

En deux mots

Le festival qui a fêté ses 30 ans l’année dernière se porte toujours bien, merci pour lui. Cette année, pour remercier ses fans, Pukkelpop a encore prévu du lourd : Eagles of the Death Metal, Die Antwoord, Crystal Castles, Damian Marley ou encore LCD Soundsystem.

Un festival plus mainstream, mais qui offre la possibilité de voir de nombreux groupes connus à moindre prix.

Les bonnes raisons de s’y pointer

Une ambiance hyper sympa. Malgré les difficultés et l’édition apocalypse de 2011, Pukkelpop reste toujours vivant, toujours debout. Toujours la banane, rassurez-vous. De cette tragédie est né un esprit de solidarité qui donne une touche humaniste à ce bel événement.

Les raisons de l’éviter

Hasselt, c’est loin… Tout à l’Est de la Belgique, le festival n’est pas facilement accessible. De même, un pass hors camping A vous garantira de longues demi-heures de marche entre les scènes et votre tente. Mieux vaut être prévenu.

P comme…  Peacock society

13 au 17 juillet

Parc floral, Bois de Vincennes

5ab57e8e-8b54-4862-8ec5-30251b4ab888

En deux mots

Le Peacock Society, c’est avant tout un festival à taille humaine alliant bonne ambiance et excellente sélection musicale. Et ce n’est pas la 4ème édition qui viendra démentir cette réputation ou l’attachement que lui porte ses habitués.

Les bonnes raisons de s’y pointer 

Le line-up, le line-up encore le line-up ! Cette année l’organisation a fait très fort en invitant les grands noms de la scène techno tels que Laurent Garnier ou Tale of Us pour ne citer qu’eux. Ils seront accompagnés de DJ’s aux sonorités déjà bien connues des amateurs tels que David August. Attention, vous risquez de succomber vous aussi à notre coup de cœur !

Les raisons de l’éviter 

L’ombre du grand frère belge plane au dessus de l’édition 2016 du Peacock. Le cultissime Dour risque de lui voler la vedette en s’imposant comme Le festival à ne pas manquer en ce week-end du 14 juillet. Pour les puristes, la question ne se posera pas : Dour c’est Le rendez-vous incontournable, le copain qu’on attend de revoir avec impatience chaque été. Gageons tout de même que le « petit » Peacock saura se faire une place dans le cœur des festivaliers.

R comme… Rock en Seine

26 – 28 août
Domaine National de Saint Cloud

Les raisons de s’y pointer
Un festival en région parisienne c’est assez rare, du moins d’une telle envergure et si peu cher. Trois jours de festival le dernier week-end d’août pour clôturer la saison – enfin presque parce qu’il ne faut pas oublier le Pitchfork. Une programmation qui se diversifie de plus en plus avec de grands noms. Cette année Iggy Pop partagera la scène avec La Femme, Massive Attack, Aurora ou encore Damian Jr Gong Marley.
Les raisons de l’éviter
On peut faire les vieux rabougris et dire que c’est un festival assez jeune, peut être même trop. On peut aussi déplorer les conditions de sécurité drastiques nous empêchant l’année dernière d’entrer avec une bouteille d’eau, même sans le bouchon ! Aussi la disposition des scènes fait que l’on entend toujours le son d’un autre artiste jouant sur une autre scène pendant un concert. Enfin, on peut reprocher qu’à trop vouloir se diversifier et ameuter un grand nombre de festivaliers, la programmation devient de moins en moins pointue

W comme… Weather Festival

3 au 5 juin

Aéroport de Paris le Bourget

13086794_919154631517280_5727288221923907233_o
En deux mots 

Le Weather n’a que 3 ans et pourtant on ne le présente déjà plus. Mastodonte des festivals électro parisiens, c’est à toutes les sauces et en toutes saisons qu’on le déguste. Pour le main event, la bande de Supr!ze nous promet l’édition de tous les superlatifs!

Les bonnes raisons de s’y pointer

Véritable retour aux sources, cette édition s’annonce assez exceptionnelle et marque un tournant dans l’histoire du festival. C’est en effet sur les traces du tout premier Weather, à l’aéroport du Bourget, que se tiendront les festivités. Cette localisation unique est un argument en lui-même, très largement plébiscité lors du premier opus. Pourtant l’équipe de Supr!ze s’autorise quelques écarts très excitants… Au programme, un camping disponible pour les festivaliers les plus téméraires, le tout accompagné de 46h de musique non-stop. Soyons clairs : votre lundi risque de s’avérer plus difficile que d’ordinaire.

Niveau line-up, pas de grandes surprises, beaucoup d’habitués des scènes parisiennes, quelques newbies. Pas de quoi faire la fine bouche ! Les set endiablés de Ben Klock, Nina Kravitz ou Len Faki sauront faire danser les participants jusqu’au petit matin.

Les raisons de l’éviter

Le problème de ce genre de festivals c’est que vous avez toutes les chances d’y croiser Manu, le mec que vous n’avez pas vu depuis la fin de vos études, mais qui vous tombera dans les  bras plein d’amour… C’est sympa de croiser de vieux potes mais, y consacrer la moitié de votre soirée,l’est peut-être moins. Si vous rêvez d’anonymat ou d’ambiance intimiste, passez votre chemin !

A noter qu’il n’est pas rare de rencontrer des problèmes de service, les équipes étant régulièrement débordées. Mieux vaut donc s’armer de patience…

La rédaction

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s