Majid Jordan : entre douceur et noirceur notre coeur balance

Les deux prodiges canadiens, petits protégés de Sir Drake, étaient sur la scène du Yoyo il y a presque un mois. Hier, la sortie du clip mélancolique “Make It Work” issu de leur album éponyme nous a donné des frissons. Retour sur le parcours sans faute d’un duo Nocturne, torturé et mélancolique qui n’a rien à envier à son mentor.

Des bancs de l’Université au studio de Drake

Majid Jordan c’est l’histoire de Majid Al Maskati et Jordan Ullman, l’un qui nous ravi de sa voix douce et suave et l’autre de ses doigts de fée à la console. Rencontrés sur les bancs de l’Université de Toronto, les deux compères se font connaître du grand public en apparaissant aux côtés de Drake dans Hold On, We are Going Home.

Ceux qui se faisaient jadis appeler Good People sortent leur premier EP Afterhours sur Soundcloud en 2012. Leur style à mi chemin entre le r’n’b, la pop et l’électronique est déjà indéfinissable. Et ce n’est que le début. Véritables caméléons musicaux, les deux canadiens brouillent les pistes pour toucher un public toujours plus hétéroclite à chaque nouvel EP.

Vous les femmes

Après avoir collaboré avec Rihanna, ils signent leur 2ème EP A Place Like This chez OVO records qui n’est autre que le label de leur pote Drake, mais aussi Noah Shebib et Oliver El-Khatib. De ce travail ressortent quelques pépites musicales et filmographiques, avec des clips toujours finement travaillés, entre lyrisme & esthétisme. On retiendra principalement les titres et clips Her ou A Place Like This où la complexité des relations amoureuses et leur rapport aux femmes est toujours au centre de leur création.

De retour avec Drake l’été dernier, c’est encore d’amour qu’ils nous parlent avec My Love où l’on assiste aux inquiétudes et aux doutes masculins. Loin des clichés rap ou r’n’b, c’est ici l’homme qui semble malmené par la gente féminine : 

You got your trophies
I know how you like to show ’em off and shine ’em, and line ’em up
I’m not your trophy, baby

.

Début 2016, sortie de Majid Jordan, leur premier album composé de 12 tracks toutes aussi smooth et lancinantes les unes que les autres. Au programme, de l’amour, de la noirceur, du tragique, de l’élégance et surtout, comme toujours, beaucoup de douceur.

Comme dans du coton, c’est un album dans lequel on se sent bien et dont on redoute la fin. Ils dévoilaient hier le clip de Make It Work. Fidèles à eux-mêmes, il nous parlent ici encore de relations amoureuses et du souhait entêtant de faire que « cela marche« . L’image granuleuse proposée par le producteur Aaron A. évoque la qualité des cassettes VHS et tend à nous montrer une seule chose : les questionnements amoureux du duo sont universels.

Marie N. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s