« Le verre volé » pour une envolée gustative, Paris Xème

 

C’EST UN JOUR POUR UNE ENVOLÉE GUSTATIVE

Aujourd’hui nous vous emmenons près des berges du canal Saint Martin, à une adresse bien connue des amateurs de « caves à manger » : le Verre volé.

L’idée du verre volé est simple d’autant plus qu’elle a fait ses preuves : transformer une simple cave à vin en bistrot.
La recette du succès ?  Une cuisine de marché, fraîche et savoureuse qui magnifie des produits ultra-sourcés. Si la formule vous semble peu originale face à la débauche d’adresses du genre, sachez que le verre volé est l’un des précurseurs du genre. En découlent ainsi une certaine curiosité ainsi qu’une exigence accrue.

Le restaurant jouit d’une belle réputation et les clients, pour beaucoup étrangers, font légion en ce soir de semaine. L’espace est optimisé à son maximum et les tables placées au millimètre. Pour l’intimité, on repassera. Néanmoins et c’est ce qui fait le charme de l’endroit : un mouchoir de poche plein de vie et d’animation.

Côté vins, l’offre est digne d’un bon caviste. Attention tout de même les références sont tarifées au dessus de la moyenne du quartier (le verre démarre à 6€). Laissez-vous guider par les serveurs quant au choix : pour nous ce fut un rosé Côte de Gascogne aux notes épicées assez surprenantes.

Côté « manger », la carte propose un choix raisonnable mais diversifié d’entrées et se limite à 2 plats du jour qui, comme leur nom l’indique, changent tous les jours ! Détail très appréciable : l’origine de chaque produit est indiquée et justifie les prix pratiqués. La qualité mérite toutefois un petit effort financier.

Crédits CUJP
Crédits CUJP

Ici, il semble d’usage de partager les entrées. Cela nous plait : c’est l’occasion de découvrir l’ensemble de la carte sans surcharger nos estomacs et notre addition. Et quelles belles surprises! Les assiettes sont superbement travaillées aussi bien gustativement que visuellement. C’est un vrai régal pour le palais et pour les yeux. Gravé dans nos mémoires gourmandes, nous vous conseillons tout particulièrement, le ceviche de chinchard parsemé de graines de grenade. Le délice renouvelé à chaque bouchée ne laisse aucun doute quant à la fraîcheur des produits et au talent du chef !

Crédits CUJP
Crédits CUJP

Le verre volé ne jouit certes plus de l’effet novateur de sa formule, et, bien que les tarifs pratiqués nous semblent légèrement élevés, nous fûmes enchantés par les différents plats dégustés et l’originalité des recettes. Un petit bémol pour le service qui nous rappelle que certaines habitudes parisiennes ont la vie dure.

Attendez-vous à un éveil de vos sens…

67 Rue de Lancry
75010 Paris

Les Canards

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s